Le Mot du Maire

  • Imprimer

Ce mois de décembre est traditionnellement consacré à la préparation des fêtes de fin d’année. Cependant cette année notre pays est traversé par une grave crise qui se traduit par des barrages sur les routes et surtout par des manifestations qui sont l’occasion pour les habituels casseurs de remplir leur hotte de père noël. Cette crise couvait depuis plusieurs années et reflète les difficultés de plus en plus grandes pour bon nombre de familles qui, même en travaillant, n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins les plus ordinaires. L’éloignement du lieu de vie par rapport au lieu de travail en est une des causes. En effet, l’impossibilité de se loger sur la Métropole, le prix des terrains (même à 20 km de Bordeaux) obligent à consacrer une part de plus en plus importante des revenus aux dépenses automobiles. Chacun d’entre nous aspire à posséder sa maison mais nous devons également réfléchir aux conséquences que cela entraîne. Nous devons cesser de construire partout dans nos campagnes et favoriser plutôt les lieux situés près des principaux axes qui permettent de développer les transports en commun. Nous ne rattraperons pas les erreurs du passé mais au moins ne continuons pas dans cette voie là. Ce n’est que par le dialogue et par la prise en compte de certaines revendications que nous sortirons de cette crise.

Malgré ce contexte, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin année et espère vous rencontrer lors de la cérémonie des vœux le samedi 12 janvier à 11 heures

 

Michel Nadaud